Tout savoir sur le CO2 Dioxyde de carbone

ORIUM

Pour limiter les contaminations, le gouvernement préconise de s’équiper d’un capteur de CO2 qui mesure la concentration de dioxyde de carbone et alerte sur le besoin d’aérer.

Sommaire :

Qu’est-ce que le CO2 ?
Les effets du CO2 sur notre santé ?
Le capteur de CO2, un indicateur de la qualité de l’air intérieur
Un mesureur de CO2 pour réduire la propagation de la COVID ?
Qu’indique mon niveau de CO2 ?
Recommandations de mesureurs Quaelis

Qu’est-ce que le CO2 ?

Le CO2 ou le dioxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et inoffensif (en petites quantités), qui est composé d’un atome de carbone et deux atomes d’oxygène.

Naturellement présent dans l’atmosphère, le CO2 est une molécule produite par l’organisme humain au cours de la respiration. Nous sommes constamment en contact direct avec le dioxyde de carbone. Les sources du CO2 sont également liées aux activités humaines (engrais, pesticides, combustion fossiles, pétrole, fuel, chauffage, trafic routier…).

Sa concentration dans l’intérieur des bâtiments est liée à l’occupation humaine et au renouvellement d’air, et est un indicateur du niveau de confinement de l’air.

Le CO2 est mesuré en ppm (partie par million). On utilise cette unité de mesure pour calculer le taux de pollution dans l’air. Cela correspond au nombre de molécules du gaz considéré par million de molécules d’air.

Présent dans l’air que nous respirons, le CO2 peut rapidement atteindre une grande concentration dans nos intérieurs, en cas d’absence de renouvellement de l’air.

Les effets du CO2 sur notre santé ?

Le niveau de CO2 peut rapidement être élevé dans les espaces clos comme les bureaux, les salles de classe… tous les espaces où il y a une forte concentration humaine, et une ventilation insuffisante. On constate que nous passons 90% de notre temps dans des espaces clos. Un taux de CO2 élevé peut agir sur la concentration, la productivité et devenir néfaste pour notre santé. Le CO2 peut entraîner fatigue, nausées, maux de tête… et favoriser la propagation des virus. C’est un indicateur à ne pas négliger dans les maisons, les bureaux, les écoles et les Établissements Recevant du Public (ERP).

Les effets néfastes du CO2 peuvent varier en fonction de la concentration du CO2 dans l’air, du temps d’exposition, de la ventilation et de la sensibilité des personnes.

  • Exposition légère : léger mal de tête, nausées, vomissements, fatigues
  • Exposition moyenne : maux de tête importants et lancinants, somnolence, confusion…
  • Exposition extrême : perte de connaissance.

Le capteur de CO2, un indicateur de la qualité de l’air intérieur

La surveillance du taux de CO2 permet d’évaluer la qualité de l’air intérieur et les besoins de renouvellement de l’air des espaces intérieurs. On sait à présent et encore plus avec la pandémie de la Covid-19 que les espaces intérieurs doivent être régulièrement aérés en fonction du nombre d’occupants et des activités pratiquées dans la pièce pour améliorer la qualité de l’air intérieur et limiter les risques de contamination.

Un mesureur de CO2 pour réduire la propagation de la COVID ?

Des études scientifiques ont montré qu’il existe bien un rapport entre le taux de CO2 et le manque de renouvellement de l’air et le Covid. En effet, les scientifiques ont prouvé que le coronavirus se transmet principalement par l’air. Quand nous parlons ou respirons, nous émettons des gouttelettes ou particules en suspension. Ces particules restent en suspension dans nos intérieurs et peuvent être porteuses du virus. Le risque de contamination est donc plus fort en intérieur et c’est pourquoi il est important d’aérer pour diminuer les risques de contamination.

Le capteur de CO2 Quaelis permet de surveiller et de mesurer le taux de dioxyde de carbone présent dans la pièce afin d’aérer si besoin pour améliorer la qualité de l’air intérieur que nous respirons au quotidien, et donc d’agir sur notre propre santé et notre confort au quotidien et également éviter la propagation des virus.

Des mesureurs de CO2, simples d’installation, d’utilisation et pédagogiques, ils permettent de visualiser en temps réel et en continu le taux de CO2 de la pièce pour agir en conséquence et ainsi adopter les bons gestes.

fonctionnement capteur NDIR

Le capteur de CO2 transforme la concentration d’une espèce gazeuse ou particulaire dans une atmosphère en une variation de tension, de courant ou d’impédance électrique. Le CO2 a pour particularité d’absorber certaines fréquences infrarouges. Les capteurs de CO2 Quaelis utilisent des cellules infrarouges pour la mesure du taux de CO2. L’utilisation de capteur infrarouge non dispersif (NDIR) est aujourd’hui la plus répandue et la plus fiable des techniques.

Certains capteurs indiquent une mesure de CO2 en équivalent CO2. Il ne s’agit pas de capteur dédié avec une « vraie » mesure de CO2 mais d’une mesure par extrapolation selon la mesure d’autres polluants comme les Composés Organiques Volatils (VOC).

Qu’indique mon niveau de CO2 ?

Les mesureurs de CO2 Quaelis sont dotés d’indicateurs visuels et/ou sonores. Le voyant est vert, tout va bien. Le voyant est orange, il faut renouveler l’air et le voyant est rouge, il faut agir rapidement.
Si le mesureur indique un niveau supérieur des seuils recommandés : dans l’idéal il faut aérer, ouvrir les fenêtres ou sortir. Le fait d’aérer quelques minutes suffit pour diminuer le niveau de dioxyde de carbone d’une pièce.

  • Echelle de mesures :
    A 400 ppm, le niveau de CO2 est excellent (vert)
    De 400 ppm à 600 ppm, le niveau de CO2 est correct et l’air est bon (vert)
    De 601 à 1200 ppm, le niveau de CO2 est moyen, il est utile d’aérer la pièce (orange)
    A partir de 1200 ppm, le niveau de CO2 est trop élevé (rouge)
    5000 ppm ou +, le niveau de CO2 est anormalement élevé et peut avoir un impact sur la santé.

Dans le protocole sanitaire en vigueur en France, la concentration en CO2 recommandée ne doit pas dépasser 800 ppm dans les pièces d’un établissement accueillant du public pendant la pandémie (recommandations du Haut Conseil de la santé publique).

Cependant, le taux de CO2 n’est pas le seul polluant à surveiller et responsable d’une mauvaise qualité de l’air intérieur. Des modèles de mesureurs Quaelis d’Orium permettent de surveiller et de mesurer l’air intérieur en continu les principaux polluants tels que le CO2, les COV (composés organiques volatiles), les Particules fines, le formaldéhyde et le benzène.

 

Recommandations

CO2
Mesureur de qualité de l'air intérieur Quaelis 20
Idéal dans les écoles, cantines…
Mesureur de CO2 Quaelis 12
CO2, COV, PM1,0, PM2,5, PM10
Mesureur de qualité de l'air intérieur Quaelis 34