Comment aérer avec l’arrivée du froid ?

ORIUM

Il est prouvé qu’aérer sa maison au quotidien même en hiver est important et permet de garantir un environnement sain. C’est vrai qu’il est plus difficile d’ouvrir notre intérieur avec l’arrivée du froid et d’aérer régulièrement, Orium vous aide à adopter de bons gestes au quotidien pour faire de votre intérieur un endroit sain et agréable.

Sommaire :

Pourquoi est-il important d’aérer même avec le froid ?
Aérer pour faire des économies d’énergie
L’aération et le Covid-19
Surveiller la qualité de l’air intérieur
Nos conseils pour l’hiver
Recommandations de mesureurs Quaelis

Pourquoi est-il important d’aérer même avec le froid ?

On pourrait croire qu’en hiver l’air intérieur est épargné mais l’air est aussi pollué ! La pollution ne s’arrête pas en hiver. Avec l’arrivée du froid, nous passons encore plus de temps dans nos maisons, avec le froid et le chauffage allumé on ose encore moins aérer nos pièces…or la pollution peut être plus importante.

L’air intérieur, qui est jusqu’à 5 fois plus pollué que l’air extérieur, a besoin d’être renouvelé même en hiver.

Le manque d’aération en hiver risque également de provoquer des problèmes d’humidité dans la maison comme la condensation par exemple. Un taux d’humidité trop élevé augmente aussi les risques de moisissures ou d’acariens sur les murs et l’air intérieur devient vite inconfortable et néfaste. Le renouvellement de l’air est une manière efficace de ne pas dégrader la qualité de l’air intérieur.

Aérer pour faire des économies d’énergie

Le manque d’aération en hiver n’est pas seulement néfaste pour notre santé, il est aussi mauvais pour notre porte-monnaie…

Les nombreuses activités dans la maison (cuisine, douches, lessives…) produisent de l’humidité. Le taux d’humidité peut très vite grimper si l’air n’est pas renouvelé. Et chauffer un environnement humide est plus couteux que de chauffer un air sec.

En aérant régulièrement votre intérieur vous évacuez l’air chaud et humide. Les temps d’aération doivent être courts, ainsi les pièces n’ont pas le temps de se refroidir, seul l’air est renouvelé. Aérer quotidiennement la maison, au moins 10 minutes par jour, est donc une bonne manière de renouveler l’air, de diminuer le taux d’humidité et donc de réduire sa facture d’énergie.

 

L’aération et le Covid-19

On sait à présent que les espaces intérieurs doivent être très régulièrement aérés en fonction du nombre d’habitants et des activités pratiquées dans la pièce pour améliorer la qualité de l’air et éviter la propagation de virus, notamment celui de la Covid-19.

Des études scientifiques ont prouvé qu’il existe bien un rapport entre le taux de CO2, le manque de renouvellement de l’air et le coronavirus. Selon les scientifiques, le coronavirus se transmet principalement par l’air. Quand nous parlons ou respirons, nous émettons des gouttelettes ou particules en suspension. Ces particules restent en suspension dans nos intérieurs et peuvent être porteuses du virus. Le risque de contamination est donc plus fort en intérieur, l’aération devient essentielle pour diminuer les risques de contamination.

Surveiller la qualité de l’air intérieur

Il n’est pas toujours évident de percevoir ou de visualiser si l’air intérieur dans lequel nous vivons est pollué. La pollution n’est pas visible à l’œil nu et n’a pas d’odeur. Et en hiver nous avons toujours une bonne excuse pour ne pas ouvrir nos fenêtres !

Installer un capteur de CO2 dans la maison vous indique de manière simple et efficace à quel moment il est temps d’aérer. Le capteur de CO2 qui indique la qualité de l’air, crée des réflexes pour ventiler régulièrement votre intérieur.

Les mesureurs de CO2 Quaelis, simples d’installation, d’utilisation et pédagogiques, permettent de visualiser en temps réel le taux de CO2 de la pièce pour agir en conséquence et ainsi adopter les bons gestes.

En hiver, les composés organiques volatiles, appelés aussi COV,  sont très nombreux dans nos maisons. Ils peuvent être présents lors de la cuisson des aliments, dans l’utilisation des produits d’entretien, lorsqu’on allume une bougie… En raison de leur grande volatilité, les COV se répondent rapidement et le manque d’aération en période hivernal à un impact sur la qualité de l’air. Il est donc judicieux de s’équiper d’un mesureur de qualité de l’air qui surveille les COV.

 

Nos conseils pour l’hiver

  • Aérer votre logement 5 à 10 min, c’est la solution la plus simple et efficace pour diminuer la pollution intérieure
  • Éviter d’ouvrir les fenêtres entre 14h et 18h si vous habitez en ville, en hiver il est idéal d’aérer le matin entre 8h et 11h
  • Vérifier et nettoyer régulièrement votre système de ventilation autonome, type VMC
  • Renouveler l’air quotidiennement plusieurs fois par jour pour diminuer les risques de propagation des virus
  • Installer un capteur de CO2 pour évaluer la qualité de l’air intérieur et les besoins de renouvellement de l’air dans la maison

 

 

 

 

Recommandations

CO2
Mesureur de qualité de l'air intérieur Quaelis 20
COV et équivalent CO2
Mesureur de qualité de l'air intérieur Quaelis 20
CO2, COV, PM1,0, PM2,5, PM10
Mesureur de qualité de l'air intérieur Quaelis 34