Respirez un air sain au bureau

ORIUM

Pour surveiller et mesurer l’air intérieur, équipez les bureaux de mesureurs de qualité de l’air.

Le retour au bureau se fait progressivement, suite aux différents protocoles sanitaires. Afin de travailler le plus sereinement possible et de respirer l’air le plus sain possible, il est important de connaître la qualité de l’air de nos bureaux.

La qualité de l’air intérieur que nous respirons est encore plus une préoccupation avec la propagation du COVID.

Les pics de pollution extérieure font régulièrement la Une des journaux, mais l’air intérieur n’est pas vraiment plus sain, nous avons pu le constater avec la crise sanitaire que nous vivons actuellement. Il a d’ailleurs été demandé par le gouvernement d’aérer régulièrement les bâtiments. Nous, français passons en moyenne plus de 90% de notre temps en intérieur, la majorité des salariés passent entre sept à huit heures par jour dans un bureau, sans être conscients de respirer des substances nocives. En effet, contrairement aux nuisances sonores, une mauvaise qualité de l’air ne se voit pas, ne s’entend pas, elle est invisible et imperceptible !

Sommaire :

Quels sont ces polluants ?
Quels sont les effets d’une mauvaise qualité de l’air ?
Comment améliorer l’air que nous respirons au bureau ?
Quelles sont les solutions pour mesurer la qualité de l’air au bureau ?
Recommandations

Quels sont ces polluants ?

Mesurez la pollution et la qualité de l'air sur votre lieu de travailLa première source de pollution intérieure est dégagée par nous, les humains : le CO2 que nous émettons en permanence. Donc forcément, plus le nombre de personnes est important dans une pièce, plus le taux de CO2 dégagé sera élevé.
Les mobiliers, les peintures, les tapis, les moquettes, les photocopieurs… sont également des sources de pollution. L’usage de certains produits : solvants, peintures, colles, produits d’entretien utilisés pour nettoyer les bureaux … ont une incidence sur la qualité de l’air que nous respirons.

Le réaménagement des bureaux peut également avoir un impact sur la qualité de l’air, en étant moins ventilé et plus confiné.
Un manque d’aération, une pollution extérieure, la localisation géographique… tout cela a un effet sur la qualité de notre air.

Quels sont les effets d’une mauvaise qualité de l’air ?

Une concentration importante de CO2 a des conséquences sur la concentration et sur la productivité des occupants de la pièce.
Les problèmes d’humidité peuvent entraîner une irritation des yeux, des sécheresses oculaires.
Les particules présentes dans l’air peuvent entraîner des maladies respiratoires, des quintes de toux, l’irritation des bronches, des sinus voire des crises d’asthme.
Une mauvaise qualité peut engendrer un mal-être, des maux de tête, une impression d’air vicié. Les effets et conséquences sont donc nombreux.

 

Comment améliorer l’air que nous respirons au bureau ?

Afin de limiter les crises, il est bien sûr essentiel de se faire suivre par son médecin. Il est aussi important d’adopter certains gestes dans la vie de tous les jours :

  •  Faire des exercices de respiration
  • Ne pas fumer et également éviter les lieux enfumés
  • Pratiquer une activité physique afin de faire travailler le système cardiorespiratoire
  • Avoir un air ambiant le plus sain possible, en évitant les contacts avec les allergènes responsables (poussière, fumées, encens, acariens, animaux…)

Quelles sont les solutions pour mesurer la qualité de l’air au bureau ?

Afin de mesurer et de surveiller en continu et en permanence la qualité de l’air dans les bureaux, Orium propose une gamme de mesureurs de qualité de l’air intérieur QUAELIS.

Faciles d’utilisation, ne nécessitant pas d’installation particulière, ils permettent d’une manière discrète et efficace de contrôler les mesures des différents polluants présents dans l’air ambiant.

En fonction du mesureur choisi, différents polluants peuvent être détectés : le CO2, les COV, les Particules Fines, le Formaldéhyde, le Benzène, ainsi que la température et l’humidité ambiantes.

Des alertes discrètes (soit des smileys, des codes couleurs) permettent d’indiquer une trop forte concentration du polluant et du coup permettent d’adopter le bon geste pour limiter la propagation du polluant, et ainsi diminuer la pollution intérieure.

Agir sur la qualité de l’air au quotidien au bureau permet d’améliorer le bien-être, le confort, d’améliorer les capacités cognitives, et de diminuer le taux d’absentéisme. Renouvelez l’air et adoptez les bons gestes grâce à Quaelis !

En savoir plus : Choisir son mesureur de qualité de l’air QUAELIS

Nos équipes sont à votre écoute pour toutes demandes de renseignements contact@oriumfrance.com ou par tél au 02.28.23.06.51

Recommandations

CO2, adapté au Protocole Sanitaire
Mesureur de CO2 Quaelis 10
CO2, idéal dans les grands espaces, open-space
Mesureur de CO2 Quaelis 12
CO2, COV, Particules Fines
Mesureur de qualité de l'air intérieur Quaelis 34