Qualité de l’Air Intérieur : les bons gestes à adopter pour un air plus sain.

ORIUM

L’être humain respire environ 15.000 litres d’air par jour. Nous passons près de 90% de notre temps dans des intérieurs* (maison, bureau, transport, lieu de travail, école,…).

Or l’air intérieur est 5 fois plus pollué** que l’air extérieur, les polluants s’y concentrant ! Nous sommes donc exposés à de nombreux polluants dans nos intérieurs.

 

La qualité de l’Air intérieur est influencée par différentes sources :

  • Les matériaux de construction et de décoration (moquette, colle, vernis…)
  • Les meubles (bois aggloméré avec des colles…)
  • Les ventilations et climatisations mal entretenues ou mal réglées
  • Les appareils de chauffage : chaudière, cheminée, poêles
  • Les activités domestiques et les habitudes de vie : tabagisme, ménage, séchage du linge, bricolage, utilisation de bougies, d’encens, parfums d’intérieur…
  • Les animaux domestiques ainsi que certaines plantes
  • La pollution extérieure entrante
  • La localisation géographique

Cette pollution de l’air intérieur peut avoir des incidences sur notre santé et notre bien-être au quotidien ! Notamment chez les plus sensibles et les plus vulnérables. Il est donc important de s’en préoccuper et de trouver des solutions pouvant améliorer au quotidien cette qualité !

 

Des gestes simples à adopter au quotidien :

  • L’aération est un geste tout simple mais d’une efficacité redoutable ! 5 à 10 minutes 2 fois par jour permettent de renouveler l’air intérieur et d’évacuer l’air pollué chargé d’humidité et de COV (Composés Organiques Volatiles).
    L’aération est d’autant plus importante après des activités de ménage, de bricolage, de cuisine, après avoir pris une douche ou un bain. Ces différentes activités générant humidité et poussières.
    L’aération des locaux est aussi importante en hiver, après avoir baissé le chauffage !
    Les courants d’air renouvelleront l’air ambiant.
  • Si possible, faire sécher le linge dehors ou dans une pièce aérée.
  • Entretenir régulièrement les ventilations ainsi que les équipements de chauffage (poêle, cheminée) par des professionnels.
  • Fumer à l’extérieur. Les fumées sont néfastes pendant la combustion mais également après !
  • Eviter bougies, parfums d’ambiance, encens.
  • Faire le ménage régulièrement (1 fois par semaine) afin d’aspirer les poussières pour respirer un air plus sain.
  • Bien choisir ses produits ménagers pouvant être source de polluants. Respecter les doses d’utilisation recommandées.
  • Ne pas utiliser de chauffage d’appoint en continu et de groupe électrogène en intérieur.

Ces mesures sont d’autant plus importantes pour les femmes enceintes et nouveaux nés.

*Source : solidarites-sante.gouv.fr
** Source : ecologique-solidaire.gouv.fr